1280px 270811 028 CPS 6276796823

Back in time - Aménorrhée et suivi gynécologique chez une femme de 48 ans.

Retrouvez ici une FAQ ancienne mais pouvant rendre service en pratique quotidienne.
Ce cas clinique concerne une femme de 48 ans en aménorrhée et sur l'impact éventuel sur son suivi gynécologique.

Le questionnement

J’ai vu en consultation gynécologique une femme de 48 ans qui est en aménorrhée depuis l’âge de 44 ans suite à une perte de poids importante (elle était avant en excès de poids).

Elle n’a pas rencontré de professionnel de santé pour son suivi gynécologique depuis 4 ans, date à laquelle son dernier FCU avait été fait.

Je m’interrogeais sur les répercussions éventuelles d’une aménorrhée à 44 ans. Doit-il y avoir une surveillance et prise en charge particulière de cette patiente ? Notamment concernant le risque d’ostéoporose.

Étant sage-femme, que puis-je faire (hormis le suivi « classique ») ?

Par ailleurs, je me suis retrouvée bien embêtée (surtout pour elle…). Lorsque j’ai dû faire son FCU. Son col était très dévié à gauche et du coup très difficile à exposer.  Il semblerait que lors de ses consultations précédentes, la réalisation de son FCU était très douloureuse.

 J’ai donc eu beaucoup de difficultés à réaliser son FCU (je ne suis même pas certaine d’avoir des cellules de l’exocol.). Auriez-vous des astuces?  Si je n’ai pas de cellules, je me demandais si la réalisation d’un autotest à la recherche de la présence ou non de l’HPV était pertinente. Qu’en pensez-vous ?

Vous devez être connecté pour pouvoir voir la suite de ce contenu.